Crèmes éclaircissantes : claire contre mon gré

Le marché des crèmes éclaircissantes est très fructueux. Chez les femmes noires notamment. Du teint noir au teint clair, la métamorphose de l’épiderme tourne souvent à la catastrophe. J’ai été une victime de ces crèmes éclaircissantes.

De noir à métisse

Les crèmes éclaircissantes, j’ai toujours été contre. Les Carolight* et compagnie. Gâter sa peau pour tenter d’avoir un teint clair est une abomination. Ma mère a franchi ce cap. Son entourage aussi. Ces crèmes séduisent beaucoup de femmes. Malheureusement, je me suis dépigmenté la peau. Involontairement. Evidemment. C’était en 2016. Des problèmes de peau : boutons par là, tâches par ci. La peau noire est très sensible. Un bouton équivaut toujours à une tâche. Mon visage avait besoin d’un réel coup de pouce. Je cherchais donc une bonne crème pour unifier mon teint. Alors, je me suis dirigée vers une vendeuse Facebook. Photos à l’appuie, ses produits semblaient corrects. Aucun mauvais commentaires, une bonne communication, un service après vente parfait. L’excellente vendeuse.

J’achète la gamme caramel. Son rôle est d’ unifier et réparer le teint. Tandis que la gamme métisse éclaircit la peau. Un savon orange, une petite crème dont le packaging ressemble fort au Victago. La marche arrière est impossible. 60 euros la gamme, des commentaires qui vantent les mérites de ces produits,  je préfère essayer. Effectivement, mes tâches disparaissent. Mes boutons aussi.

Pied noir de femme noire

Crédit photo Medsile/Iwaria

Retour à la réalité

La phrase de ma mère : « Tu as mis du produit ! » Produit équivaut à crèmes éclaircissantes. Je répond que non. Qu’il s’agit d’une crème qui enlève les tâches. Je vais chez de la famille, là-bas, tout le monde me dit que j’ai éclairci. Même mon petit frère. Des questions traversent mon esprit.

Je me regarde dans la glace. Le constat est tel que mes mains sont plus foncées que mon visage. Or,  mes mains et mes pieds ont toujours été plus clairs que mon visage.

Une opération de taille se prépare : retrouver ma couleur d’origine. Ma mère crie sur moi. Sans cesse. Elle jette à la poubelle la gamme que j’ai acheté durant mon absence. Je surfe le web pour connaître les astuces afin de retrouver mon teint d’origine. A priori, la karité serait la solution. Tant mieux, j’en ai beaucoup à la maison. Deux semaines que je sors plus.

Trop honte. Trop claire. Trop fake. Je déteste ce teint. La karité est ma nouvelle meilleure amie. Matin et soir mon visage brille de karité. Deux semaines plus tard, je retrouve mon teint. Liberté !

Aujourd’hui je n’ai de yeux pour les produits coréens.

*Carolight : crème éclaircissante, Carolight est une référence

2 Commentaires

  1. Article très intéressant.. Heureusement que tu as retrouvé ton teint !
    Il faut vraiment faire attention aux produits « unifiants » pour les marques ça équivaut à « éclaircissants »..
    A bientôt 🙂 .

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *