Le syncrétisme ouest-africain : une religion hybride

Un homme musulman du Bénin. Crédit photo Femovier/Iwaria

Le syncrétisme ouest-africain s’accommode avec l’islam et le christianisme. Dans cette région, les musulmans ont tendance à faire affaire aux religions traditionnelles pour satisfaire leur désir.

Résistance des religions traditionnelles

Le syncrétisme n’est pas une exclusivité ouest-africaine. Il est aussi pratiqué en Amérique Latine ou en Asie. Moi, je suis de confession musulmane. Quelque chose me chagrine chez « l’islam ouest-africain ». Si on peut l’appeler comme ça. C’est son syncrétisme. Cet islam ajusté, adapté, remodelé. Cet islam fusionné avec d’autres croyances. Un culte animiste y est mêlé. Des visites chez la jeteuse de cauris, une demande d’aide chez le marabout, des talismans autour de la taille comme les lutteurs sénégalais, ceci est banal. Trop banal. Le mimétisme et les habitudes culturelles en sont les raisons. Le syncrétisme religieux est beaucoup pratiqué au Mali, au Bénin, ou encore au Sénégal.

Cependant, en consultant le monde de l’invisible, l’un des principes fondamentaux de l’islam est transgressé : croire en un Dieu unique, et sans associé.

En effet, Allah est clair : il est interdit de croire et de consulter les devins, astrologues et sorciers.

Va essayer de dire à ta tantie d’arrêter de consulter son marabout adoré, car c’est interdit dans l’islam … elle va te regarder d’une manière en rétorquant : tu connais mieux l’islam que moi ?

Bref, je me suis fait une raison. Salam. Chacun ses problèmes.

Un paysage en Afrique. Crédit photo Emmanuel Awohouedji/Iwaria

 

Puis, j’ai réfléchi quelques instants.

Avant que l’islam apparaisse en Afrique de l’Ouest, il y avait trois empires : les empires du Ghana, du Mali et Songhaï. L’animisme était la croyance la plus importante. Dès l’instant où l’islamisation s’est propagé par les Almoravides, les animistes ont embrassé l’islam par force. Ce syncrétisme tire probablement ses sources par cette histoire.

Pour satisfaire leur désir, obtenir des solutions rapidement les devins sont consultés. L’essence du musulman est la patience. L’homme n’aime pas attendre trop longtemps.

Tous les musulmans de l’ouest ne sont pas tous comme ça. Je traite dans ce billet un cas.

3 Commentaires

  1. Eeeh oui le règles islamiques sont souvent oubliés au profit de nos traditions… je te donne un exemple durant nos mariages… bref A chacun de s’identifier à Dieu et de l’honorer comme il peut. Kiss

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *